Comment réussir son voyage au cuba ?

Une île fascinante en plein cœur des Caraïbes, le Cuba est évocateur de nature luxuriante et d’ambiance festive. Caractérisé par des forêts tropicales et des plages de rêve, il se démarque aussi par l’architecture de ses villes empruntant à la fois à sa culture traditionnelle et à la trace coloniale. Devenu une destination prisée des vacanciers, il accueille des milliers de touristes chaque année. Certaines mesures sont ainsi prises par les autorités administratives locales pour assurer la sécurité et garantir le bon déroulement des séjours des visiteurs. Des formalités sont à respecter, de même que différentes sortes de mesures d’interdiction. Avant de fouler les pieds sur le sol cubain, vous devez alors connaitre certaines règles. Découvrez ici la check-list des préparations à ne pas manquer avant d’entamer votre séjour au Cuba.

Remplir les formalités adéquates

Strictes en matière de formalité, les autorités cubaines imposent des formalités supplémentaires en plus des documents habituels pour entrer en Cuba. La présentation d’un passeport en cours de validité est d’abord nécessaire pour tout passager adulte. Le port d’une carte de tourisme payante est aussi imposé, étant donné que cette carte nominative est considérée comme l’équivalent du visa habituel, ouvrant ainsi droit à un séjour de 1 mois maximum sur le territoire cubain. La loi cubaine autorise cependant sa prolongation de 30 jours supplémentaires à condition de recevoir l’approbation du bureau de tourisme au Cuba. Notant que cette carte de tourisme est exigée pour les adultes que pour les enfants mineurs et reçoit une date de validité de 6 mois à compter de la date de son émission. Exclusivement réservée au séjour à motif touristique, la carte touristique n’est aucun cas valable pour tout séjour à motif professionnel qui nécessite l’obtention d’un Visa de type affaires. Pour l’obtenir, on peut remplir une demande en ligne ou venir directement auprès de l’Ambassade ou consul de Cuba pour en faire une demande. L’obtention d’une réponse varie généralement entre 2 à 4 jours. Outre ces deux formalités, il est aussi obligatoire de se munir d’une attestation d’assurances à risque médical pour fouler sans encombre le sol cubain, ainsi que le billet retour au pays, qui sera contrôlé à la douane après l’atterrissage.
Il n’est pas superflu de rappeler que tout voyageur provenant des Etats-Unis doit suivre une procédure beaucoup plus lourde en remplissant d’abord un formulaire AFFIDAVIT avant d’entrer au Cuba. Généralement délivré par les compagnies aériennes, ce formulaire peut dans certains épargner les voyageurs la demande de carte touristique à condition qu’ils prennent un vol direct Etats-Unis-Cuba. Notant que cette procédure ne lie que lie que ces deux pays et donc les ressortissants d’autres Etats ne peuvent en aucun prétendre au formulaire AFFIDAVIT.

Apprendre la langue locale

Pour assurer le bon déroulement du séjour et assurer une bonne communication avec les locaux, il est aussi nécessaire de connaitre la langue locale. A Cuba, la langue officielle est l’espagnol, mais le créole haïtien est aussi très pratiqué, ainsi que l’anglais. Il est donc important d’apprendre un minimum de vocabulaire en Espagnol ou du moins en Anglais pour un voyage réussi. A défaut, vous pouvez toujours faire appel à des guides touristiques ou à des agences de voyage pour l’organisation de votre séjour et pour guider vos sorties locales.

Mettre des barrières sur les interdits

Pour assurer l’ordre public sur son territoire, de nombreuses mesures d’interdiction ont été prises par les autorités cubaines, notamment l’usage de la drogue qui fait l’objet d’une interdiction générale et absolue sur l’ensemble du territoire, bien qu’il s’agisse d’un usage médical. En cas de non-respect de cette règle en vigueur, de lourdes sanctions financières et des sanctions privatives de liberté s’appliqueront immédiatement en attendant le jugement de l’affaire devant les tribunaux compétents. Pensez donc à éviter de porter de stupéfiants dans votre bagage, et ce pour n’importe quel motif et usage. Il est même dangereux de fumer ou de consommer de la drogue avant le départ, au risque de laisser des odeurs sur vos vêtements, ce qui ne laissera pas indifférents les chiens douaniers.
Il est aussi important de signaler que les sujets touchant la religion, le gouvernement et la politique du pays sont à éviter absolument en lieu public, pour ne pas attirer les conflits. Au cours de votre séjour, évitez donc d’entamer des sujets délicats avec les locaux. Veillez également à respecter la culture locale en vous informant plus amplement sur les tabous locaux. En ce sens, notons que le naturisme est officiellement interdit sur le territoire Cubain en raison des circonstances locales et sous prétexte d’immoralité. Toutefois, il est toléré dans certains endroits comme à Cayo Santa Maria et à Cayo Largo, qui sont des îles plus désertes et loin du tourisme de masse. Vous pouvez alors y permettre quelques libertés sans vous exposer à des risques de sanctions et de vives critiques.

Se renseigner sur la monnaie locale

Deux monnaies existent à Cuba, le peso cubain et le chavito qui est le peso convertible. Le plus usité par les touristes est le peso convertible qui équivaut généralement à un dollar américain. Notant que pour faire un change de dollar au peso convertible cubain, vous serez soumis à un impôt de 10% selon la législation cubaine. Cette forme d’imposition ne s’applique pas cependant aux autres formes de devise comme l’Euro ou le dollar Canadien. Quant au mode de paiement, il est toujours recommandé d’utiliser le paiement en espèce, bien que les cartes de crédit et le débit soient acceptés. Quant aux chèques, nombreux sont ceux qui refusent de les utiliser, sauf pour les chèques voyageurs émis par Visa. Et sachez aussi que les pourboires sont très bien appréciés au Cuba et il y a même des formules spéciales comme pour les services dans un restaurant les pourboires varient de 5 à 15 % en plus de l’addition et pour un taxi c’est 15% en plus de la course.
Bien que Cuba demeure strict en matière de réglementation et en matière de police Administrative, il mérite largement le détour en tant que joyau étincelant de la Caraïbe. Il n’y a rien de tel en effet que ce beau pays baigné par l’Océan Atlantique pour des vacances balnéaires en toute tranquillité et réussies. En solitaire, en famille ou en couple, le Cuba vous ouvre sa porte pour une aventure inoubliable.