Zoo de Beauval : un véritable sanctuaire de la nature à découvrir en famille

10 000, c’est le chiffre qui revient le plus souvent lorsqu’il faut parler du zoo de Beauval. En effet, ce parc animalier compte dix mille heureux pensionnaires. Ce sont des spécimens répartis sur plus de 600 espèces. Outre les représentants de la faune française, l’établissement héberge également des bêtes venant de toute la planète. Cet établissement se trouve dans le département du Loir-et-Cher (41). Il s’adresse aux familles. Les visiteurs peuvent se balader dans les 40 hectares du complexe zoologique. L’équipe propose diverses animations, notamment des jeux sensibilisant sur le respect de l’environnement. Les humains peuvent aussi se restaurer et vivre non loin de cette attraction géante.

Le Zoo de Beauval est unique en son genre

La création du zoo de Beauval remonte aux années 80. À l’époque, la fondatrice Françoise Delord souhaite présenter des animaux rarissimes en France. Sa famille continue actuellement de gérer les lieux. Elle s’est fixée comme mission de prendre part au sauvetage et à la conservation de nombreuses espèces en voie d’extinction. Dès l’ouverture, le parc a attiré la foule avec des tigres blancs ou des lions au pelage clair. Actuellement, les rares okapis et les lamantins font partie des locataires. Ceux qui souhaitent découvrir le rhinocéros indien doivent faire le déplacement. Cette espèce est pratiquement éteinte.

Parmi les plus emblématiques du zoo, il y a le dendrolague de Goodfellow. Il s’agit d’un marsupial originaire de la Nouvelle-Guinée. Cette espèce proche des kangourous ressemble davantage à un gros chat. L’animal grimpe dans les arbres. Avec les pattes arrière proportionnelles avec celles de devant, cet animal fait un excellent modèle de peluche. C’est bien dommage qu’il soit en danger d’extinction.

Le parc est divisé en plusieurs aires où chaque catégorie vit en toute quiétude sans faire attention aux visiteurs. Les espèces terrestres sont nombreuses, mais des oiseaux ainsi que des reptiles et des animaux marins font aussi partie de l’impressionnante collection faunique de Beauval. Quoi qu’il en soit, les animaux sont traités avec beaucoup d’égards. La preuve, l’établissement était le premier à avoir réussi la reproduction de panda géant en captivité. Près de 80 soigneurs se relaient pour assurer le confort et le bien-être des pensionnaires. L’administration du parc propose environ 5,6 tonnes de nourritures essentiellement crues et biologiques pour les animaux. En 2017, le zoo de Beauval a enregistré ses 1 450 000 tickets. Ce nombre de visiteurs confirme le classement de ce site parmi le top 5 des zoos du monde.

Les renseignements pratiques concernant cette attraction

Pour visiter le zoo de Beauval, rendez-vous dans la commune de Saint-Aignan. Ce parc accueille des visiteurs de toute la France et du reste du monde. Cependant, les vacanciers de Sainte-Catherine-de-Fierbois ont la primeur de se trouver assez proche du site. Cet endroit est réputé pour le camping.

En ce qui concerne Beauval, il est possible de s’y rendre en prenant l’autoroute A10 en direction de Tours et de l’A85. Le parc ouvre ses portes quotidiennement à partir de 9h du matin jusqu’au soir. Les heures de fermeture sont étendues en soirée pour les grandes vacances et les longs week-ends. La visite peut durer plus de 5 heures. Il est possible d’y rester plus de temps. Diverses animations sont programmées pour que les visiteurs quittent le parc heureux et décidés à faire un geste pour l’environnement. De manière générale, il est préférable de venir le matin. Ce serait le moment où les pensionnaires du parc sont les plus actifs. En après-midi, beaucoup d’entre eux font la sieste. Puis, certaines espèces demandent des horaires de visite assez spécifiques. C’est le cas des pandas géants. La réserve d’hippopotames est également soumise à des règles particulières. Puis, il y a les serres tropicales qui demandent des heures de visite précise.

Les enfants moins de 3 ans bénéficient d’une gratuité totale à l’entrée. Leurs aînés ont un tarif réduit. Puis, les adultes ont des tarifs différents selon la formule choisie. Pour une journée, il faut en moyenne débourser 25 euros. Pour deux jours, ce sera une quarantaine d’euros à payer. L’hébergement se fait sur place. Cette option permet de découvrir quelques espèces nocturnes. Cela offre surtout l’occasion de se réveiller au beau milieu d’une jungle au matin. Bref, c’est à essayer au moins une fois.