Faire de la randonnée à Arles (Bouches-du-Rhône) tout en campant en Camargue

Les fans de la marche sont les bienvenus dans le delta du Rhône. Ce territoire fait de marais et de paysage sauvage constitue un terrain de jeu idéal pour les inconditionnels de la randonnée. Il y a tellement de pistes à parcourir que vous ne saurez pas où mettre la tête. Pendant le séjour en camping en Camargue, vous aurez l’occasion de renouer avec la nature. Les itinéraires tels que la visite du parc du Pont de Gau ou la balade dans les Marais du Cougourlier vont vous plaire. Quelques trajets longeant la côte devraient aussi vous plaire. Puis, il est aussi possible de se balader dans la ville d’Arles à la découverte de ses nombreux vestiges du passé. Cette cité antique de 75 000 hectares vous réserve de nombreuses merveilles historiques. Randonneuses, randonneurs, soyez les bienvenus dans les Bouches-du-Rhône(13) !

Parcourir Arles de long en large et à travers

Avant de vous attaquer aux différentes pistes de randonnées camarguaises, ce serait très bien de commencer par une visite d’Arles. Cette immense cité antique vous accueille avec ses nombreux sites historiques. Vous pouvez séjourner au camping https://www.campingcrinblanc.com/ pour visiter facilement cette ville. La vieille ville constitue un bon début. L’amphithéâtre romain forme un bon souvenir à immortaliser en photo. Les arènes de la ville vont aussi constituer d’excellents souvenirs. Puis, il y a les musées. La cité arlésienne compte plusieurs établissements. Ils se focalisent sur différentes thématiques. Le musée de la Camargue reste une adresse incontournable. L’établissement départemental pour l’antiquité devrait aussi figurer au programme. Poursuivez avec Museon Arlaten et la Fondation Vincent Van Gogh. Pensez aussi à faire le déplacement vers l’abbaye Saint-Pierre de Montmajour. Cet édifice existe depuis 948, alors sachez apprécier le miracle architectural du bas Moyen-Âge. Le sentier des moulins et le chemin du pont de Langlois font aussi de grands classiques. Les guides locaux vont également avoir le loisir de vous emmener au bord du Rhône. Terminez la visite en beauté au complexe culturel expérimental LUMA Arles. C’est un centre d’art, mais aussi de recherche. C’est un cousin du Guggenheim Museum de Bilbao. La balade arlésienne sera très culturelle.

Des circuits de randonnée pédestre pour les puristes

Les puristes vont apprécier les différents itinéraires qui sillonnent la campagne camarguaise. « Les Moulins de Fontvieille » est un classique connu de randonneurs invétérés. Il permet de découvrir de nombreux sites romains. Cette balade de 10 km avec une dénivellation de 137 mètres longe aussi le canal d’Arles pour ensuite enjamber le pont Van Gogh. Le parcours se termine dans les célèbres arènes. Pour les marcheurs moyens, il y a le trajet partant de la chapelle Saint-Gabriel. Ce parcours de 6 km mène vers les ruines d’un ancien château. Ce site dit Ernaginum apprend davantage sur les Romains. Si vous êtes d’attaque à faire 15 kilomètres à pied, alors équipez-vous pour relier Mas de Pommet au village de Baux de Provence. Cette bourgade serait la plus belle de toute la France selon les médias. Venez vérifier vous-même. Plusieurs itinéraires permettant de découvrir ce village provençal sous toutes ses coutures sont proposés par l’Office du tourisme local. Une petite balade dans les Alpilles devrait aussi plaire aux marcheurs purs et durs. C’est 9 km de parcours avec une dénivellation de 170 mètres en montée. C’est un sentier hors-piste qui offre un vaste panorama sur la Camargue. Il emprunte en partie le légendaire GR 6 (marque déposée pour la randonnée).

Une petite balade à cheval, ça vous dit ?

Le cheval est une autre manière de découvrir la Camargue. La région a sa propre race hippique. Les chevaux blancs des manades peuvent aussi se reconvertir dans la randonnée équestre. Surnommée « Camargue » à l’honneur de son territoire d’origine, la monture peut vous emmener partout où vous voulez. Ce serait mieux de faire partie d’une équipe. Enfourchez une belle bête blanche avec une robe grise. Ce cheval de petite taille vous propose une petite balade à travers les marais et les interminables plaines. Vous pourrez aussi faire le tour des parcs naturels. L’observation des marais aux oiseaux devrait plaire aux ornithologues amateurs. Les plus férus d’emplumés peuvent aussi prendre part à des randonnées thématiques sur les flamants roses et d’autres espèces. Quoi qu’il en soit, le cheval est le meilleur moyen de locomotion pour la Camargue. Il s’intègre parfaitement au décor. Le paysage sauvage et hostile colle parfaitement au tempérament des espèces équestres locales. Faites de belles photos de vous en beau cavalier ou irrésistible cavalière.